PLUTON | opus #3 : Ginette et Daniel « Un duo, c’est comme le vélo : ça ne s’oublie pas ! »

« Tea time » le 30 juin 2014 à La Petite Cuillère | Ginette a le gout de danser à nouveau. Virginie est à la fois excitée et très intimidée à l’idée de travailler avec Ginette et Daniel. Daniel est heureux de retrouver une complice de longue date avec qui il n’a pas dansé depuis 30 ans.

Décembre 2014 | Dès leurs premières répétitions en studio, ils sont étonnés de retrouver aussi facilement leur complicité physique. « C’est comme le vélo, ça s’oublie pas ! », s’exclame Daniel !

Ginette Laurin et Daniel Soulières dans Pluton | Crédit photo : Claudia Chan Tak

Ginette Laurin et Daniel Soulières dans Pluton | Crédit photo : Claudia Chan Tak

Tout comme celle de Virginie, la signature chorégraphique de Ginette est marquée par la figure du duo. Citation tirée du livre de Michèle Febvre sur Ginette Laurin : Anatomie du vertige (Les Heures Bleues, 2005, p. 15-16) :

« Ainsi, dans la même période où, chez ses contemporains montréalais, le corps dansant se fait violence, s’appesantit, tombe, s’essouffle dans des courses ou dans des répétitions obsessives pour évoquer ou convoquer la dureté du monde ou la « fureur de vivre », chez [Ginette Laurin], sensiblement avec les mêmes outils, le corps dansant affirme son pôle jouisseur, ses pouvoirs infinis de « s’envoyer en l’air », de perdre l’équilibre pour la délicieuse sensation de l’instant qui précède, pour la jubilation de la chute ou de la vitesse, pour le sentiment d’exister dans la dépense de soi ; dans une grande complicité avec le corps de l’autre et une profonde confiance en soi et en lui. Dès le début, le travail des duos entre homme et femme, qu’elle développera tout au long des années, se démarque, dans l’ensemble, des relations de combat et de pouvoir dans lesquelles ses collègues masculins engagent le couple ».

Quant à Daniel, il a lui-même beaucoup dansé en duo, notamment avec Ginette qu’il connait depuis 1976, quand ils faisaient partie du Groupe Nouvelle Aire de Martine Époque.

Le Nageur d'Edouard Lock (1978) | Interprètes : Ginette Laurin & Daniel Soulières | Photo : Robert Etcheverry

Le Nageur d’Edouard Lock (1978) | Interprètes : Ginette Laurin & Daniel Soulières | Photo : Robert Etcheverry

28 janvier 2015 | En répétition, Virginie leur pose des questions personnelles, sur leur mémoire. Profitant de leur complicité, elle guide le couple dans un travail de contact à travers les multiples nuances de souvenirs passés, sublimés ou effacés…

11 février 2015 | J’aime voir rire Ginette et Daniel en studio. Leur complicité crée un va-et-vient entre le réel et la représentation.

Ginette Laurin et Daniel Soulières | Crédit photo : Claudia Chan Tak

Ginette Laurin et Daniel Soulières | Crédit photo : Claudia Chan Tak

18 février 2015 | Daniel et Ginette sont particulièrement ouverts et généreux durant le processus de recherche et de création. Ils acceptent avec enthousiasme de s’égarer, d’explorer, d’essayer, de ne plus savoir et de tout recommencer…

(notes du processus de création, transcrites par Katya M.)

Écouter l’entrevue de Ginette Laurin et Daniel Soulières à l’émission Danscussion
Entrevue avec Daniel Soulières pour The Gazette avec Victor Swoboda

Rendez-vous à l’hôtel | Épisode #8 : les rumeurs…

Quelques échos sur le spectacle 2050 Mansfield : rendez-vous à l’hôtel

Christian Saint-Pierre sur le blogue de la revue JEU | 2050 Mansfield : Chambres fortes | 2 février 2014 :  » Ce genre de spectacle, qui nous fait découvrir de nouveaux horizons, qui brouille les cartes, joue avec les conventions, mélange les disciplines et surtout réinvente le rapport entre la scène et la salle, l’œuvre et le public, dieu sait qu’on en voudrait plus, beaucoup plus !  »

Frédérique Doyon dans Le Devoir | Brouiller le désir et le rôle du spectateur | 27 janvier 2014 :  » L’idée du collectif de La 2e Porte à Gauche est aussi séduisante que le résultat troublant pour le spectateur, qui voit sa posture de voyeur exacerbée. Une expérience inusitée, aussi titillante que réjouissante.  »

Iris Gagnon-Paradis dans Dfdanse | Pour voyeurs avertis | 29 janvier 2014 :
 » ce nouvel ovni de La 2e Porte à Gauche propose d’abord une rencontre – qu’elle soit fusionnelle ou fracassante – entre ces deux médiums que sont la danse et le théâtre. Et interroge les liens unissant les deux au passage. […] En filigrane, la création joue aussi fortement sur les codes de la représentation – un sujet cher à La 2e Porte à Gauche -, proposant ici et là de jolies mises en abîme du spectacle dans le spectacle.  »

Extrait vidéo de la chambre 406 tourné par The Gazette : http://dai.ly/x1a6sx0

Gravel-Vidal 24

CHAMBRE 406 : Emmanuel Schwartz et Peter James mis en scène par Frédérick Gravel et Catherine Vidal | 2050 Mansfield : rendez-vous à l’hôtel de La 2e Porte à Gauche à l’Hôtel Le Germain de Montréal | Programmation Hors les murs de l’Agora de la danse | Crédit photo : Claudia Chan Tak

Aline Apoltolska dans le journal La Presse | Le plaisir ambigu du voyeur | 27 janvier 2014 :  » Un parcours inattendu et subtil. Toujours délectable « .

Philippe Couture dans Voir | Le voyeurisme encouragé | 28 janvier 2014 :
 » Les duos de chorégraphes et metteurs en scène formés pour l’occasion (et choisis parmi la crème de la scène contemporaine montréalaise), n’ont pas raté leurs rendez-vous intimistes avec Eros et Thanatos. […] leur approche de l’art in situ est portée par un réel désir de fouiller les lieux qu’ils envahissent pour en extraire un éventail de possibles, pour interroger de manière très organique la place qu’y occupe l’humain et le rôle des interactions qui s’y jouent.  »

Frédérique Doyon dans Le Devoir | Nuit clos sur le couple | 25 janvier 2014 :
 » Rendez-vous à l’hôtel nous rappelle qu’au fond, danse et théâtre forment un vieux couple, quand on remonte le cours de l’histoire. Mais un couple qui sait mettre du piquant pour se renouveler… »

Victor Swoboda dans The Gazette | Four rooms with a view | 24 janvier 2014  :
 » In a bedroom setting where spectators are close enough to reach out and touch the performers, it could be possible to achieve a level of intimacy that’s virtually unattainable in a traditional theatre « .

Clara Furey et Francis Ducharme sont Roméo et Juliette mis en scène par Catherine Gaudet et Jérémie Niel à l'Hôtel Le Germain de Montréal | Crédit photo : Claudia Chan Tak

Clara Furey et Francis Ducharme sont Roméo et Juliette mis en scène par Catherine Gaudet et Jérémie Niel | 2050 Mansfield : rendez-vous à l’hôtel de La 2e Porte à Gauche à l’Hôtel Le Germain de Montréal | Programmation Hors les murs de l’Agora de la danse | Crédit photo : Claudia Chan Tak

 

Sur les blogs :

Nayla Naoufal sur Dance From The Mat | 4×2 – Vues sur chambres d’hôtel | 3 février 2014 :  » les propositions variées qui en ont résulté donnent à vivre une immersion dans un univers performatif mixte, sensible et expérientiel. Comme s’il était possible de plonger au cœur d’un film et de sentir le souffle des acteurs et les frémissements de leur peau. « 

Laure Julliard sur Une parisienne à Montréal | Regard croisé sur le couple | 27 janvier 2014 :  » L’expérience est esthétique, troublante et novatrice : elle se grave dans la mémoire. (…) un univers subversif, inattendu et pertinent.  »

Marie-Ève Beausoleil dans La Bible urbaine | Danse de chambre | 28 janvier 2014 :
 » l’hôtel ne consiste pas en un simple décor et une panoplie d’accessoires tout prêts. Il impose une expérience plus engageante physiquement et mentalement, tout en constituant un élément sémantique fondamental du spectacle. Les évocations qui en émanent sont multiples et puissantes. […] 2050 Mansfield / Rendez-vous à l’hôtel prouve brillamment que le jeu en vaut la chandelle.  »

Mathieu Gosselin et Marilyne St-Sauveur mis en scène par Marie Béland et Olivier Choinière à l'Hôtel Le Germain de Montréal | Crédit photo : Claudia Chan Tak

Mathieu Gosselin et Marilyne St-Sauveur mis en scène par Marie Béland et Olivier Choinière | 2050 Mansfield : rendez-vous à l’hôtel de La 2e Porte à Gauche à l’Hôtel Le Germain de Montréal | Programmation Hors les murs de l’Agora de la danse | Crédit photo : Claudia Chan Tak

Valéry Drapeau sur Boucle Magazine | Un « speed dating » entre la danse et le théâtre | 2 février 2014 :  » Danse-théâtre, théâtre dansé, pièce chorégraphique ou chorégraphie dialoguée… Je ne saurais trouver le terme exact de cette rencontre merveilleusement ambiguë au 2050 Mansfield  »

Marie-Ève Beausoleil dans La Bible urbaine | 21 janvier 2014 :  » L’œuvre s’annonce à la fois intelligente, interactive et émouvante. C’est donc un rendez-vous à l’hôtel à ne pas manquer.  »

Nathalie de Han sur Dfdanse | Le mariage méthode Montaignac | 20 janvier 2014

Philippe Couture dans Voir | Rencontre à l’aveugle (entrevues audio avec 4 créateurs) | 20 janvier 2014

Jérémie Niel et Vanessa Bousquet invités à l’émission radio Danscussion : http://media.choq.ca/audio/emissions/danscussions/2014/01/22571-emission-du-28-janvier-2014.mp3

Traces de spectateurs :

Merci pour cette expérience! J’ai vraiment beaucoup apprécié les performances proposées, j’aurais aimé continuer toute la nuit à ouvrir des portes de chambres d’hôtel pour y découvrir de nouveaux univers…
Robert St-Amour sur Facebook :
(…) Je m’en voudrais de ne pas mentionner le professionnalisme des organisateurs et des créateurs qui dès mon entrée ont fait en sorte que mon passage soit mémorable. Merci à vous de « La deuxième porte à gauche », de l’Agora de la danse et de l’Hôtel St-Germain.

Rendez-vous à l’hôtel | Épisode #7 : le fantasme…

Le spectateur est ici libre de réinventer l’histoire. D’imaginer le meilleur et le pire, tant la situation qui s’offre à lui reste ouverte. Peu de texte pour enfermer les suppositions dans des mots, et une danse qui intervient, comme ça, pour encourager l’imaginaire…

Brunelle-Kemeid 36

Chambre 408 : Isabelle Arcand et Marc Béland mis en scène par Virginie Brunelle et Olivier Kemeid | 2050 Mansfield : rendez vous à l’hôtel de La 2e Porte à Gauche | Programmation Hors les Murs de l’Agora de la danse à l’Hôtel Le Germain de Montréal | Crédit Photo : Claudia Chan Tak

Épisode #7 : chambre 408…

La danseuse incarne la femme fantasmée, désirée ou espérée, et la danse devient alors symbole de l’impalpable. De ce qui échappe à l’autre chez l’être qu’il aime, ou ce qui appartient encore de liberté, en revers, à l’être aimé. Pas de jeu réciproque ici, simplement deux solitudes qui se jaugent plus qu’elles ne se jugent. Deux parcours parallèles, inconciliables. Deux solitudes, deux absences, deux mondes dans un même espace.

Les metteurs en scène ont choisi qu’Elle (Isabelle Arcand) était plus absente que Lui (Marc Béland). Pour ma part je ne suis pas sûre. Car on a beau nous raconter une histoire, on sait bien que tout un chacun, têtu qu’il est, fera bien ce qu’il veut. C’est là pour moi toute la richesse de cette proposition, éminemment poétique.

Marie Mougeolle*

Olivier Kemeid : « Le souvenir entretient une fusion, parfois malgré nous ».

(*) Marie Mougeolle vient de terminer une maîtrise en danse à l’UQAM sur l’interdisciplinarité, elle est auteure invitée par La 2e Porte à Gauche à suivre le processus de création du spectacle 2050 Mansfield qui invite 4 chorégraphes à collaborer avec 4 metteurs en scène.

Brunelle-Kemeid 43

Marc Béland mis en scène par Virginie Brunelle et Olivier Kemeid en collaboration avec le vidéaste Jérémie Battaglia | 2050 Mansfield : rendez vous à l’hôtel de La 2e Porte à Gauche | Programmation Hors les Murs de l’Agora de la danse à l’Hôtel Le Germain de Montréal | Crédit Photo : Claudia Chan Tak

Chorégraphe : Virginie Brunelle | Metteur en scène : Olivier Kemeid
Interprètes : Isabelle Arcand et Marc Béland
Réalisation vidéo : Claudia Chan Tak
Extrait : « The Coming of the dial » de Productions Grierson
Tous droits réservés © 2013

Pour voir le projet de documentation complet : clchantak.wix.com/2050mansfield

La 2e Porte à Gauche donne rendez-vous au public à l’Hôtel Le Germain à Montréal jusqu’au 3 février 2014 + EN SUPPLÉMENTAIRES les 8 et 9 février !!!
Réservez vos places à l’Agora de la Danse !

Rendez-vous à l’Hôtel | Épisode #2 : rendez-vous à l’hôtel…

2050, Mansfield : rendez-vous à l'hôtel | La 2e Porte à Gauche | Interprètes sur la photo : Clara Furey et Francis Ducharme | Crédit photo : Caludia Chan Tak

2050, Mansfield : rendez-vous à l’hôtel | 2014 | La 2e Porte à Gauche | Interprètes sur la photo : Clara Furey et Francis Ducharme | Crédit photo : Claudia Chan Tak

Pour son nouveau projet de création, La 2e Porte à Gauche donne rendez-vous au public dans le magnifique Hôtel Le Germain à Montréal à partir du 25 janvier 2014.

Chaque couple de créateurs, composé d’un metteur en scène et d’un chorégraphe, investit l’espace d’une chambre d’hôtel pour concevoir une proposition artistique intimiste autour de la figure du couple.

Réservez vos places à l’Agora de la Danse !

L’artiste Claudia Chan Tak est invitée à suivre le processus de création avec sa caméra. Regard subjectif et artistique sur une œuvre en cours…

Épisode #2 : Visite de l’hôtel Le Germain (mai 2013)

Pour voir le projet complet : clchantak.wix.com/2050mansfield

Directrice artistique : Katya Montaignac
Directrice de production : Vanessa Bousquet
Vidéaste : Claudia Chan Tak
Musique : « Take Five » de Dave Brubeck

Tous droits réservés © 2013

Rendez-vous à l’hôtel | Épisode #1 : première rencontre…

Pour son nouveau projet de création, La 2e Porte à Gauche a marié 4 chorégraphes avec 4 auteurs/metteurs en scène : Catherine Gaudet & Jérémie Niel, Catherine Vidal & Frédérick Gravel, Olivier Keimed & Virginie Brunelle, Marie Béland & Olivier Choinière (cf. Laboratoires publics) autour de la représentation du couple sur scène. Ainsi unis pour le meilleur et pour le pire, qu’adviendra-t-il du duo danse/théâtre ?

La 2e Porte à Gauche - 2050 rue Mansfield - Rendez-Vous à l'hôtel

Rendez-vous à l’hôtel | La 2e Porte à Gauche | Crédit photo : Claudia Chan Tak

L’artiste Claudia Chan Tak est invitée à suivre ce nouveau projet de création de La 2e Porte à Gauche avec sa caméra. Regard subjectif et artistique sur une œuvre en cours réunissant 4 couples de créateurs…

Épisode #1 : Première réunion artistique à la Buvette Chez Simone (mars 2013)

Pour voir le projet complet : clchantak.wix.com/2050mansfield

Directrice artistique : Katya Montaignac
Directrice de production : Vanessa Bousquet
Vidéaste : Claudia Chan Tak
Musique : « Simone » de La Compagnie créole

Tous droits réservés © 2013