PLUTON | opus #2 : Louise Bédard (avec un « d »)…

LouiseFTA

Louise Bédard | crédit : Claudia Chan Tak

Louise Bédard a commencé à danser dans un salon ; elle s’est ensuite lancée dans l’apprentissage du ballet-jazz avant de se tourner vers la danse contemporaine. Depuis 1990, année où elle a fonde sa compagnie, elle crée ses propres projets chorégraphiques.

« On avait le désir de développer qui on est à travers la danse. C’est quoi être artiste ? Cette question que j’avais au début de ma carrière demeure d’actualité. »

L’ambiguïté sous la loupe
Avec Catherine Gaudet, Louise puise dans des zones qu’elle n’avait jamais explorées auparavant. Il s’agit de creuser « dans le bas du bas ».

Louise Bédard et Catherine Gaudet dans Pluton | Crédit photo : Claudia Chan Tak

Louise Bédard et Catherine Gaudet dans Pluton | Crédit photo : Claudia Chan Tak

Catherine s’intéresse à des situations émotives difficilement cernables. La dramaturgie se construit à travers un glissement d’états de corps.

« Experte en métamorphoses, [Louise Bédard] livre tout son être fuligineux, intense, miroir des âges d’un récit qui change selon la soirée. Combien la folie l’a hantée, la passion des nuits fantasmées, c’est évident, et une grâce. Actrice sans texte indispensable, car c’est son corps qui agit, elle conte pourtant en contrepoint d’un événement livré sans guère bouger. Cette pièce appartient à ce registre des performances minimalistes qui touchent par leur vérité. Pourtant, tout y est art. » Guylaine Massoutre, Métaphore d’une histoire vivante, Spirale, 14 octobre 2015.

Gaudet02-04

Louise Bédard mise en scène par Catherine Gaudet pour Pluton | Crédit photo : Claudia Chan Tak

« Cette femme-là… »
Sur scène, Louise Bédard incarne une femme mystérieuse, ambiguë. Un personnage fragile, sensible qui fluctue de la petite-fille au démon.

« Louise est d’une humilité qui la protège de toute prétention et qui la maintient dans le doute constamment. Et pour moi, c’est le signe d’une grande artiste »
(Catherine Gaudet à propos de Louise Bédard)

Notes issues du processus de création,
recueillies par Katya M.

« […] le portrait touchant et dérangeant d’une femme en mal d’expression est mis de l’avant par Catherine Gaudet et son interprète éclatante : Louise Bédard. Avec une gestuelle précise, où le rythme et le corps se brisent et se reconstruisent continuellement, elles arrivent à mettre en lumière le phénomène d’étouffement au devant du monde, d’emprisonnement du soi. […] Une ode à la danse, qui dit tout sans forcer, et qui disparaît en nous laissant nous taire. » Agathe Foucault, Reporter audacieux (18 septembre 2015).

Lire aussi :
Témoignage de Louise Bédard suite à la création de Pluton
La rencontre entre Louise et Catherine Gaudet pour le projet Pluton
Témoignage de Robert St-Amour, spectateur de Pluton
Entrevue avec Louise Bédard et Catherine Gaudet sur CIBL et maTV
La compagnie Louise Bédard Danse

Merci à la Fondation Jean-Pierre Perreault pour son soutien à la création de ces portraits croisés.

PLUTON | opus #2 : Quand Catherine rencontre Louise…

La rencontre entre Catherine Gaudet et Louise Bédard s’est initiée lors d’un laboratoire de recherche mené en 2012 par Katya Montaignac en amont du projet Pluton

Souvenirs…

22 mai 2012 | J’imaginais Louise avec Catherine parce qu’elles partagent toutes les deux une affinité esthétique à travers leur délicatesse et leur retenue, l’attention portée aux détails, la précision des petits gestes dans leurs danses respectives.

23 mai 2012 | Dès leur première rencontre en studio, la confiance s’est installée d’emblée. J’observe une douce alchimie. Une porosité. Le corps de Louise s’engage dans une tension à la fois physique et psychologique.

Gaudet01-05

Louise Bédard | Crédit photo : Claudia Chan Tak

4 juin 2012 | Note de Catherine à Louise : « Si on pouvait ajouter à tous tes mouvements de bouches, des pincements de lèvres. C’est un détail, je sais… mais bon… »

Catherine travaille à partir de situations émotives indiscernables. Elle aime souligner l’ambiguïté à travers des états émotionnels et psychiques qui modulent le corps. Louise aborde des zones troubles qu’elle dit avoir rarement explorées auparavant.

Gaudet01-07

Louise Bédard et Catherine Gaudet en répétition pour Pluton | Crédit photo : Claudia Chan Tak

27 mars 2015 | L’interprétation de Louise oscille constamment entre un état d’extrême vulnérabilité et une violence sourde. À travers cette bipolarité se cristallise le portrait intriguant et complexe d’une femme à la fois vacillante et inquiétante.

(notes du processus de création, transcrites par Katya M.)

Lire aussi :
Témoignage de Louise Bédard suite à la création de Pluton
Louise Bédard avec un « d » : notes de création
Témoignage de Robert St-Amour, spectateur de Pluton
Entrevue avec Louise Bédard et Catherine Gaudet sur CIBL et maTV
La compagnie Louise Bédard Danse

Merci à la Fondation Jean-Pierre Perreault pour son soutien à la création de ces portraits croisés.

Lac à l’épaule : souvenirs… | 2011

En novembre 2011, l’équipe de La 2e Porte à Gauche entreprenait son premier Lac à l’Épaule… Extraits du PV…

EXPÉRIENCE : Frédérick Gravel, fondateur de La 2e Porte à Gauche | Photo : Benoît Dhennin (2011)

EXPÉRIENCE : Frédérick Gravel, fondateur de La 2e Porte à Gauche | Photo : Benoît Dhennin (2011)

1. Philosophie de l’organisme

Nous sommes davantage intéressés par la recherche et l’exploration, par l’expérience, que par la production de spectacles dans des formes classiques, ou comme aboutissements ultimes.

Nous sommes un labo de recherche, nous y invitons des artistes à partager nos champs de recherche.

2. Mandat

– Faire des collaborations de création.
– Offrir un terreau propice à l’épanouissement artistique des membres.
– Travailler sur le développement artistique.
– Chercher beaucoup et partager cette recherche à travers des spectacles, des articles, des ateliers.

Marie Béland, cofondatrice de La 2e Porte à Gauche

INCUBATEUR : Marie Béland, cofondatrice de La 2e Porte à Gauche | Photo : Benoît Dhennin (2011)

3. Image et notoriété : La 2e Porte à Gauche est perçue comme…

Incubateur, générateur, cellule, plateforme, inducteur, stimulateur, vibromasseur du milieu, incitateur, agitateur,  regroupement d’idéateurs et de concepteurs, fédérateur.

METTRE en action la pensée et la réflexion. Faire avancer la réflexion. Propulsion.

Espace de dialogue et de réflexion entre le public et les artistes.

Quand on invite les gens dans nos projets, on les invite à rentrer, en quelque sorte, dans notre « école ».

4. Vues de l’intérieur et aspirations…

CARREFOUR : Katya Montaignac | Photo : Benoît Dhennin

CARREFOUR : Katya Montaignac | Photo : Benoît Dhennin (2011)

Katya Montaignac : La 2e Porte est un carrefour. Aller chercher les nouveaux membres, les avoir accueillis. Avoir de nouvelles visions.

Catherine Gaudet : Réfléchir en gang autour de projets complexes et compromettants. J’ai envie que La 2e Porte soit audacieuse.

Fred Gravel : Ce qui me branche dans La 2e Porte, ce sont les projets impossibles et les projets de collaboration. Quand on signe un truc en gang, on signe un Manifeste. On ne développe pas un organisme, on développe avant tout des artistes.

Marie Béland : Les choix professionnels que nous faisons individuellement touchent le groupe. Quelle est la frontière? La 2e Porte prend de plus en plus de place. Équilibre à trouver entre nos désirs et nos possibilités. Comment concilier et positionner nos différentes implications (projets personnels vs collectifs).

Rachel Billet | Crédit Photo : Benoît Dhennin

PERMÉABILITÉ : Rachel Billet | Photo : Benoît Dhennin (2011)

Rachel  Billet: Quand je suis entrée dans La 2e Porte, c’était au moment d’une grande décision dans ma vie : celle d’immigrer au Québec. J’étais dans une dynamique de recherche et m’intéressais aux nouveaux modèles de fonctionnement. J’aimais le lien entre l’artistique et l’administratif. La « perméabilité »…

Lire aussi : Pourquoi La 2e Porte à Gauche ? (conversation entre membres | 2008)

Rendez-vous à l’hôtel | Épisode #11 : Petite Mort…

Le groupe Dear Criminals a réalisé un magnifique court métrage sous forme de 2 vidéoclips conçus à partir de la pièce créée en chambre d’hôtel par Catherine Gaudet et Jérémie Niel avec Francis Ducharme et Clara Furey.

On ne sait plus si c’est la danse qui est sublimée par la musique ou le contraire. À moins que ce ne soient tout simplement nos deux sublimes interprètes qui magnifient l’une et l’autre !

De Catherine Gaudet et Jérémie Niel avec Francis Ducharme et Clara Furey
Musique : « Crave » et « Petite Mort » de Dear Criminals
Réalisation : Pierre-Alexandre Girard

Clara Furey et Francis Ducharme mis en scène par Catherine Gaudet et Jérémie Niel | Rendez-vous à l’hôtel de La 2e Porte à Gauche à l’Hôtel Le Germain de Montréal | Programmation Hors les murs de l’Agora de la danse | Crédit photo : Dear Criminals

Tournage du vidéoclip de Dear Criminals avec Clara Furey et Francis Ducharme mis en scène par Catherine Gaudet et Jérémie Niel | Rendez-vous à l’hôtel de La 2e Porte à Gauche à l’Hôtel Le Germain de Montréal | coproduit par l’Agora de la danse | Crédit photo : Dear Criminals

Pour voir le projet archivé par Claudia Chan Tak : clchantak.wix.com/2050mansfield

Rendez-vous à l’hôtel | Épisode #9 : Le mythe…

Marie Mougeolle est auteure invitée à suivre le processus de collaboration du spectacle 2050 Mansfield : rendez-vous à l’hôtel qui « marie » 4 chorégraphes à 4 metteurs en scène. Citations…

Francis Ducharme et Clara Furey incarnent Roméo et Juliette dernière génération, qui cherchent entre amour et franche camaraderie le chemin d’un partage. Francis et Clara jouent à Roméo et Juliette, jouent à la romance fraîche et frétillante comme à la mort des amants, à la perte de l’autre, à la passion destructrice. Et on est pris au jeu. (Marie Mougeolle)

Épisode #9 : Roméo & Juliette…

De Catherine Gaudet et Jérémie Niel avec Francis Ducharme et Clara Furey
Musique : « Lovefool » de The Cardigans
Réalisation : Claudia Chan Tak
Tous droits réservés © 2014

Gaudet-Niel 21

Clara Furey et Francis Ducharme sont Roméo et Juliette mis en scène par Catherine Gaudet et Jérémie Niel | Rendez-vous à l’hôtel de La 2e Porte à Gauche à l’Hôtel Le Germain de Montréal | Programmation Hors les murs de l’Agora de la danse | Crédit photo : Claudia Chan Tak

Pour voir le projet de documentation complet : clchantak.wix.com/2050mansfield

Rendez-vous à l’hôtel | Épisode #8 : les rumeurs…

Quelques échos sur le spectacle 2050 Mansfield : rendez-vous à l’hôtel

Christian Saint-Pierre sur le blogue de la revue JEU | 2050 Mansfield : Chambres fortes | 2 février 2014 :  » Ce genre de spectacle, qui nous fait découvrir de nouveaux horizons, qui brouille les cartes, joue avec les conventions, mélange les disciplines et surtout réinvente le rapport entre la scène et la salle, l’œuvre et le public, dieu sait qu’on en voudrait plus, beaucoup plus !  »

Frédérique Doyon dans Le Devoir | Brouiller le désir et le rôle du spectateur | 27 janvier 2014 :  » L’idée du collectif de La 2e Porte à Gauche est aussi séduisante que le résultat troublant pour le spectateur, qui voit sa posture de voyeur exacerbée. Une expérience inusitée, aussi titillante que réjouissante.  »

Iris Gagnon-Paradis dans Dfdanse | Pour voyeurs avertis | 29 janvier 2014 :
 » ce nouvel ovni de La 2e Porte à Gauche propose d’abord une rencontre – qu’elle soit fusionnelle ou fracassante – entre ces deux médiums que sont la danse et le théâtre. Et interroge les liens unissant les deux au passage. […] En filigrane, la création joue aussi fortement sur les codes de la représentation – un sujet cher à La 2e Porte à Gauche -, proposant ici et là de jolies mises en abîme du spectacle dans le spectacle.  »

Extrait vidéo de la chambre 406 tourné par The Gazette : http://dai.ly/x1a6sx0

Gravel-Vidal 24

CHAMBRE 406 : Emmanuel Schwartz et Peter James mis en scène par Frédérick Gravel et Catherine Vidal | 2050 Mansfield : rendez-vous à l’hôtel de La 2e Porte à Gauche à l’Hôtel Le Germain de Montréal | Programmation Hors les murs de l’Agora de la danse | Crédit photo : Claudia Chan Tak

Aline Apoltolska dans le journal La Presse | Le plaisir ambigu du voyeur | 27 janvier 2014 :  » Un parcours inattendu et subtil. Toujours délectable « .

Philippe Couture dans Voir | Le voyeurisme encouragé | 28 janvier 2014 :
 » Les duos de chorégraphes et metteurs en scène formés pour l’occasion (et choisis parmi la crème de la scène contemporaine montréalaise), n’ont pas raté leurs rendez-vous intimistes avec Eros et Thanatos. […] leur approche de l’art in situ est portée par un réel désir de fouiller les lieux qu’ils envahissent pour en extraire un éventail de possibles, pour interroger de manière très organique la place qu’y occupe l’humain et le rôle des interactions qui s’y jouent.  »

Frédérique Doyon dans Le Devoir | Nuit clos sur le couple | 25 janvier 2014 :
 » Rendez-vous à l’hôtel nous rappelle qu’au fond, danse et théâtre forment un vieux couple, quand on remonte le cours de l’histoire. Mais un couple qui sait mettre du piquant pour se renouveler… »

Victor Swoboda dans The Gazette | Four rooms with a view | 24 janvier 2014  :
 » In a bedroom setting where spectators are close enough to reach out and touch the performers, it could be possible to achieve a level of intimacy that’s virtually unattainable in a traditional theatre « .

Clara Furey et Francis Ducharme sont Roméo et Juliette mis en scène par Catherine Gaudet et Jérémie Niel à l'Hôtel Le Germain de Montréal | Crédit photo : Claudia Chan Tak

Clara Furey et Francis Ducharme sont Roméo et Juliette mis en scène par Catherine Gaudet et Jérémie Niel | 2050 Mansfield : rendez-vous à l’hôtel de La 2e Porte à Gauche à l’Hôtel Le Germain de Montréal | Programmation Hors les murs de l’Agora de la danse | Crédit photo : Claudia Chan Tak

 

Sur les blogs :

Nayla Naoufal sur Dance From The Mat | 4×2 – Vues sur chambres d’hôtel | 3 février 2014 :  » les propositions variées qui en ont résulté donnent à vivre une immersion dans un univers performatif mixte, sensible et expérientiel. Comme s’il était possible de plonger au cœur d’un film et de sentir le souffle des acteurs et les frémissements de leur peau. « 

Laure Julliard sur Une parisienne à Montréal | Regard croisé sur le couple | 27 janvier 2014 :  » L’expérience est esthétique, troublante et novatrice : elle se grave dans la mémoire. (…) un univers subversif, inattendu et pertinent.  »

Marie-Ève Beausoleil dans La Bible urbaine | Danse de chambre | 28 janvier 2014 :
 » l’hôtel ne consiste pas en un simple décor et une panoplie d’accessoires tout prêts. Il impose une expérience plus engageante physiquement et mentalement, tout en constituant un élément sémantique fondamental du spectacle. Les évocations qui en émanent sont multiples et puissantes. […] 2050 Mansfield / Rendez-vous à l’hôtel prouve brillamment que le jeu en vaut la chandelle.  »

Mathieu Gosselin et Marilyne St-Sauveur mis en scène par Marie Béland et Olivier Choinière à l'Hôtel Le Germain de Montréal | Crédit photo : Claudia Chan Tak

Mathieu Gosselin et Marilyne St-Sauveur mis en scène par Marie Béland et Olivier Choinière | 2050 Mansfield : rendez-vous à l’hôtel de La 2e Porte à Gauche à l’Hôtel Le Germain de Montréal | Programmation Hors les murs de l’Agora de la danse | Crédit photo : Claudia Chan Tak

Valéry Drapeau sur Boucle Magazine | Un « speed dating » entre la danse et le théâtre | 2 février 2014 :  » Danse-théâtre, théâtre dansé, pièce chorégraphique ou chorégraphie dialoguée… Je ne saurais trouver le terme exact de cette rencontre merveilleusement ambiguë au 2050 Mansfield  »

Marie-Ève Beausoleil dans La Bible urbaine | 21 janvier 2014 :  » L’œuvre s’annonce à la fois intelligente, interactive et émouvante. C’est donc un rendez-vous à l’hôtel à ne pas manquer.  »

Nathalie de Han sur Dfdanse | Le mariage méthode Montaignac | 20 janvier 2014

Philippe Couture dans Voir | Rencontre à l’aveugle (entrevues audio avec 4 créateurs) | 20 janvier 2014

Jérémie Niel et Vanessa Bousquet invités à l’émission radio Danscussion : http://media.choq.ca/audio/emissions/danscussions/2014/01/22571-emission-du-28-janvier-2014.mp3

Traces de spectateurs :

Merci pour cette expérience! J’ai vraiment beaucoup apprécié les performances proposées, j’aurais aimé continuer toute la nuit à ouvrir des portes de chambres d’hôtel pour y découvrir de nouveaux univers…
Robert St-Amour sur Facebook :
(…) Je m’en voudrais de ne pas mentionner le professionnalisme des organisateurs et des créateurs qui dès mon entrée ont fait en sorte que mon passage soit mémorable. Merci à vous de « La deuxième porte à gauche », de l’Agora de la danse et de l’Hôtel St-Germain.

Rendez-vous à l’Hôtel | Épisode #2 : rendez-vous à l’hôtel…

2050, Mansfield : rendez-vous à l'hôtel | La 2e Porte à Gauche | Interprètes sur la photo : Clara Furey et Francis Ducharme | Crédit photo : Caludia Chan Tak

2050, Mansfield : rendez-vous à l’hôtel | 2014 | La 2e Porte à Gauche | Interprètes sur la photo : Clara Furey et Francis Ducharme | Crédit photo : Claudia Chan Tak

Pour son nouveau projet de création, La 2e Porte à Gauche donne rendez-vous au public dans le magnifique Hôtel Le Germain à Montréal à partir du 25 janvier 2014.

Chaque couple de créateurs, composé d’un metteur en scène et d’un chorégraphe, investit l’espace d’une chambre d’hôtel pour concevoir une proposition artistique intimiste autour de la figure du couple.

Réservez vos places à l’Agora de la Danse !

L’artiste Claudia Chan Tak est invitée à suivre le processus de création avec sa caméra. Regard subjectif et artistique sur une œuvre en cours…

Épisode #2 : Visite de l’hôtel Le Germain (mai 2013)

Pour voir le projet complet : clchantak.wix.com/2050mansfield

Directrice artistique : Katya Montaignac
Directrice de production : Vanessa Bousquet
Vidéaste : Claudia Chan Tak
Musique : « Take Five » de Dave Brubeck

Tous droits réservés © 2013

Rendez-vous à l’hôtel | Épisode #1 : première rencontre…

Pour son nouveau projet de création, La 2e Porte à Gauche a marié 4 chorégraphes avec 4 auteurs/metteurs en scène : Catherine Gaudet & Jérémie Niel, Catherine Vidal & Frédérick Gravel, Olivier Keimed & Virginie Brunelle, Marie Béland & Olivier Choinière (cf. Laboratoires publics) autour de la représentation du couple sur scène. Ainsi unis pour le meilleur et pour le pire, qu’adviendra-t-il du duo danse/théâtre ?

La 2e Porte à Gauche - 2050 rue Mansfield - Rendez-Vous à l'hôtel

Rendez-vous à l’hôtel | La 2e Porte à Gauche | Crédit photo : Claudia Chan Tak

L’artiste Claudia Chan Tak est invitée à suivre ce nouveau projet de création de La 2e Porte à Gauche avec sa caméra. Regard subjectif et artistique sur une œuvre en cours réunissant 4 couples de créateurs…

Épisode #1 : Première réunion artistique à la Buvette Chez Simone (mars 2013)

Pour voir le projet complet : clchantak.wix.com/2050mansfield

Directrice artistique : Katya Montaignac
Directrice de production : Vanessa Bousquet
Vidéaste : Claudia Chan Tak
Musique : « Simone » de La Compagnie créole

Tous droits réservés © 2013