PLUTON – acte 3 (opus #8) | Invagination

Boucler la boucle de Pluton avec Dana Michel et Benoît Lachambre.

2 décembre 2016 – studio 303 | Benoît se prête généreusement à l’exploration. La tête engloutie dans la poubelle, sa voix puissante résonne dans le studio. L’action dure longtemps. Plus de 20 minutes.
La poubelle devient une maison. Une créature. Cette action ouvre Benoît à un état de conscience singulier.

Lundi 4 décembre 2017 – studio de ParBLeux | Dana est allergique aux attentes. Comment travailler ? Que faire ensemble ? Être à l’écoute.
Benoît s’offre comme une éponge.
Dana a envie de l’emmener magasiner. À Home Dépôt. Explorer sur une plateforme. Acheter des pantalons dans un magasin vintage.

11 décembre 2017 – studio de ParBLeux | Dana et Benoît ont magasiné la semaine dernière. Ils arpentent le studio, amènent leurs choses, se croisent sans parler, en se souriant. Dana s’accote près de la fenêtre avec son téléphone cellulaire. Benoît s’avachit dans un coussin. Dana sort. Benoît dort. Le studio est chaud. Le soleil illumine le plancher. Dehors, il fait – 10 degrés.

Dana revient avec des ustensiles et des égouttoirs en métal. Elle ressort. On entend un bruit de verres entrechoqués. Elle ramène un broc d’eau et un grille-pain. Concentrée, dans son va-et-vient. Comme un rituel. Benoît se lève.

Une assiette, une fourchette. Des pinces en métal…
Dana sort de son sac divers ingrédients : café, beurre de cacahuète, bananes, sucre brun.
Elle retire des étiquettes à des boîtes de conserve. Ils manipulent l’objet et écoutent le bruit à l’intérieur en secouant.

Ces deux-là devaient travailler ensemble. Ils se parlent beaucoup. Sans jamais se dire quoi faire. C’est fascinant de les voir travailler en studio, chacun dans sa bulle. Et pourtant hyper connecté l’un à l’autre.

Michel01-06

Dana Michel et Benoît Lachambre en studio | Pluton – acte 3 © Claudia Chan Tak

Mardi 20 février | Retour en studio. On visionne les rush vidéo filmés par Dana. Découvrir Benoît performer avec les objets de Dana.
Brouillon pour le programme : Benoît Lachambre épouse invagine littéralement l’univers sculptural de Dana Michel.
Dana tique sur la notion patriarcale du verbe « épouser » et propose plutôt d’utiliser « invaginer », un terme chirurgical qui signifie « retourner comme un gant ».

Mercredi 21 février | Benoît et Dana parlent d’assumer une certaine durée. Que ce soit déjà commencé quand les gens arrivent et qu’il n’y ait pas forcément de fin. Les gens pourraient quitter quand ils veulent, comme au musée.

Comment présenter dans ces conditions alors qu’on est au théâtre ?

Ils ont passé la répétition immobiles, assis dans le studio, à discuter de la problématique du dispositif de présentation. Ces longues conversations font partie intégrante du travail chorégraphique.

Michel01-14

Benoît Lachambre et Dana Michel en studio | Pluton – acte 3 © Claudia Chan Tak

Mercredi 28 février | Rencontre au Café M avec Peter et Katie
Imaginer Peter et Benoît en parallèle. Particules indociles. Être déjà « on » quand le public arrive. Assumer la durée. Proposer un espace performatif, de type installation. Toutes les portes resteraient ouvertes (celles des loges et celles du café, comme celle de la porte de l’entrée en salle). Cette idée allume toute l’équipe.

En novembre 2016, Dana écrivait (au bout du 4e jour de recherche avec Benoît) :
installation
duration
sculpture
closed
circulation
elastic time
non dependant technologic

(notes du processus de création, Katya M.)

Michel01-16

Benoît Lachambre en studio | Pluton – acte 3 © Claudia Chan Tak

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s