PLUTON – acte 3 (opus #7) | Dans la tête de Peter James…

Katie Ward et Peter James fouillent le compost de leur rencontre autour de l’art, la vie, la mort, l’amitié, la scène, le réel, l’anti-volonté, ce qui nous dépasse, la mise en abîme, 1+1=1, le poétique, le sourire, la grimace, la rage, le désespoir, l’ironie, vieillir, rire, hurler, la désobéissance… Accepter de ne pas savoir. Assumer la présence. Le piège serait de faire ce qu’on a dit.

Ward01-02

Peter James en studio | Pluton – acte 2 | © Claudia Chan Tak

Juillet 2017 – Studio C (un an après Pluton – acte 2)
Peter et Katie parlent de revisiter leur matériel. Ajouter des choses, des accessoires, des éléments. Jouer davantage. Être plus physique. Ils s’offrent la possibilité de tout remettre sur la table. De tout déconstruire.

IMG_5307

Katie Ward et Peter James

Lundi 13 novembre 2017
Peter et Katie ont discuté pendant toute la répétition. De ce qu’ils aimeraient ajouter au solo, de l’art en général, de ce qu’ils aiment et de ce qu’ils détestent. Ils retrouvent un terrain commun. Leur dialogue. Leur rencontre incongrue. Ils ont besoin de converser. Poser des mots. S’entendre. Rire ensemble. Retrouver leur complicité.

Ils parlent de jouer davantage autour de la biographie de Peter. Storytelling.

Katie Ward vue par Peter James :

 (Portrait croisé réalisé par Claudia Chan Tak avec la complicité de Katya Montaignac)

Mercredi 15 novembre 2017 – Circuit-est – Studio B
Peter et Katie commencent par un warm up ensemble : « la danse des jointures ». Une danse à la fois enfantine et ludique, désarticulée, désordonnée et chaotique. Une fluidité réjouissante. Les poignets tournent, en même temps qu’ils piétinent sur place, bougent le bassin, sourient excessivement et remuent la tête. Ils décident de faire ça durant 7 minutes.

Progressivement, la fatigue affecte leurs mouvements.

C’est fascinant de les voir danser tous les deux.

PeterBook

Lecture de Peter James

Cauchemar de Peter James
j’ai fait un rêve il y a très longtemps. J’étais sur l’océan dans une embarcation. Le canot était ici. La mer était très calme. Il n’y avait rien d’autre jusqu’à ce qu’il y ait un énorme requin géant en putréfaction à ciel ouvert. Moi j’étais sans rame. Je ne pouvais absolument pas l’éviter. C’était dégueulasse, la répulsion totale, et c’était énorme. Ça sentait la charogne à des kilomètres. Il m’a traîné dans son sillon. Ça sentait tellement mauvais que j’ai failli en mourir.

À partir du roman L’obéissance de Suzanne Jacob, Peter et Katie en viennent à parler de désobéissance.
Le piège c’est de faire ce qu’on a dit.

Mercredi 14 mars 2018 – CCOV
Peter James : Qu’est-ce que j’amène au public ? À quoi je veux le faire réfléchir ? J’aimerais me salir. Nous enlever la censure. Comment résister à la normativité ? Au système qui nous dit « Fais ! Fais plus ! Fais trop ! », c’est une revanche de faire de l’art comme on le fait nous. It’s beyond us. C’est plus grand que nous cinq. Il n’y a plus rien d’important. On va assister entre nous à quelque chose et on ne sait pas c’est quoi.

IMG_5271

Le cri de la Renaissance… Quand Peter James magasine avec Katie Ward…

Vendredi 16 mars 2018 – Studio ÉLAN d’Amérique
Peter et Katie fouillent dans leur mémoire-compost et dans les mots qui ont jalonné leur rencontre.

Peter aimerait recouvrir son visage : Pour que ce ne soit plus à propos de moi, que ça devienne plus physique, comme une sculpture.

Si tu m’engageais comme performer dans une de tes chorégraphies, tu me dirais quoi faire. Mais dans ce projet, c’est différent. Tu peux me dire what you really really like. Tu peux revenir avec tes listes, tes nomenclatures. C’est important.

Courriel de Peter James, posté le 10 mars 2018 :
Jeter toutes ces matières premières dans notre junkyard/sub-inconscient collectif, laisser ça macérer, cela se transforme en champignons et on verra quelle hallucination/série b/chose informe-inerte-organique en jaillira…

(notes du processus de création, transcrites par Katya M.)

Lire aussi : Reality and Matter par Katie Ward
et Matière Grise (notes du processus de création, 2016)

 

DanslatetedePeterJames

Dans la tête de Peter James… (par Claudia Chan Tak)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s