PLUTON | opus #3 : Ginette et Daniel « Un duo, c’est comme le vélo : ça ne s’oublie pas ! »

« Tea time » le 30 juin 2014 à La Petite Cuillère | Ginette a le gout de danser à nouveau. Virginie est à la fois excitée et très intimidée à l’idée de travailler avec Ginette et Daniel. Daniel est heureux de retrouver une complice de longue date avec qui il n’a pas dansé depuis 30 ans.

Décembre 2014 | Dès leurs premières répétitions en studio, ils sont étonnés de retrouver aussi facilement leur complicité physique. « C’est comme le vélo, ça s’oublie pas ! », s’exclame Daniel !

Ginette Laurin et Daniel Soulières dans Pluton | Crédit photo : Claudia Chan Tak

Ginette Laurin et Daniel Soulières dans Pluton | Crédit photo : Claudia Chan Tak

Tout comme celle de Virginie, la signature chorégraphique de Ginette est marquée par la figure du duo. Citation tirée du livre de Michèle Febvre sur Ginette Laurin : Anatomie du vertige (Les Heures Bleues, 2005, p. 15-16) :

« Ainsi, dans la même période où, chez ses contemporains montréalais, le corps dansant se fait violence, s’appesantit, tombe, s’essouffle dans des courses ou dans des répétitions obsessives pour évoquer ou convoquer la dureté du monde ou la « fureur de vivre », chez [Ginette Laurin], sensiblement avec les mêmes outils, le corps dansant affirme son pôle jouisseur, ses pouvoirs infinis de « s’envoyer en l’air », de perdre l’équilibre pour la délicieuse sensation de l’instant qui précède, pour la jubilation de la chute ou de la vitesse, pour le sentiment d’exister dans la dépense de soi ; dans une grande complicité avec le corps de l’autre et une profonde confiance en soi et en lui. Dès le début, le travail des duos entre homme et femme, qu’elle développera tout au long des années, se démarque, dans l’ensemble, des relations de combat et de pouvoir dans lesquelles ses collègues masculins engagent le couple ».

Quant à Daniel, il a lui-même beaucoup dansé en duo, notamment avec Ginette qu’il connait depuis 1976, quand ils faisaient partie du Groupe Nouvelle Aire de Martine Époque.

Le Nageur d'Edouard Lock (1978) | Interprètes : Ginette Laurin & Daniel Soulières | Photo : Robert Etcheverry

Le Nageur d’Edouard Lock (1978) | Interprètes : Ginette Laurin & Daniel Soulières | Photo : Robert Etcheverry

28 janvier 2015 | En répétition, Virginie leur pose des questions personnelles, sur leur mémoire. Profitant de leur complicité, elle guide le couple dans un travail de contact à travers les multiples nuances de souvenirs passés, sublimés ou effacés…

11 février 2015 | J’aime voir rire Ginette et Daniel en studio. Leur complicité crée un va-et-vient entre le réel et la représentation.

Ginette Laurin et Daniel Soulières | Crédit photo : Claudia Chan Tak

Ginette Laurin et Daniel Soulières | Crédit photo : Claudia Chan Tak

18 février 2015 | Daniel et Ginette sont particulièrement ouverts et généreux durant le processus de recherche et de création. Ils acceptent avec enthousiasme de s’égarer, d’explorer, d’essayer, de ne plus savoir et de tout recommencer…

(notes du processus de création, transcrites par Katya M.)

Écouter l’entrevue de Ginette Laurin et Daniel Soulières à l’émission Danscussion
Entrevue avec Daniel Soulières pour The Gazette avec Victor Swoboda

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s